Accès membre

STAGE Analyse schémas de pensées institutionnels sur évolution et innovations environnementales #61348


Date de parution : 05-12-2019

Annonceur MUSÉUM NATIONAL D'HISTOIRE NATURELLE - CESCO
Contrat Stage
Secteur Recherche et environnement
Localisation Ile-de-France
Fonction(s) Études / Projets / Développement

Contexte du recrutement et définition de poste :

Analyse des schémas de pensées institutionnels sur l’évolution et les innovations environnementales de l’agriculture.

Encadrants

BILLAUD Olivier – CESCO – olivier.billaud@edu.mnhn.fr

MACLOUF Etienne – Professeur de sciences de gestion à La Rochelle Université (IAE) - etienne.maclouf@univ-lr.fr

PORCHER Emmanuelle – Professeure d'écologie au MNHN – emmanuelle.porcher@mnhn.fr

 

Contexte du stage :

Notre système agricole moderne est régulièrement remis en cause face aux impacts environnementaux et sanitaires qu’il génère. Ce constat amène un besoin de transition écologique de l’agriculture et une modification des pratiques agricoles.

Cette évolution passera par différentes innovations environnementales, qu’elles soient techniques ou organisationnelles. Or le développement et l’adoption d’innovations à l’échelle de l’individu ou des organisations est dépendant du contexte institutionnel environnant. La transition écologique de l’agriculture peut ainsi prendre différentes formes selon les discours institutionnels.

Dans ce cadre, nous voulons analyser les différentes visions de l’agriculture existantes dans la société française et comprendre quelles innovations environnementales s’y développent et de quelle manière.

L’étude menée au cours du stage se basera sur l’analyse des discours et textes produits par les acteurs du monde agricole. La stratégie et les outils de récolte de texte devront permettre de parcourir la diversité des visions de l’agriculture.

L’analyse textuelle se reposera principalement sur la méthode des lexèmes cooccurrents afin d’utiliser les répétitions et les associations de mots pour déterminer des « mondes lexicaux » différents (Reinert 2003). Une deuxième approche pourra être explorée, basée sur le topic modelling, une méthode probabiliste de machine learning (Blei 2012; Hintzen et al. s. d.) permettant de déterminer des clusters de mots à travers plusieurs documents.   

Plusieurs tâches sont donc identifiées :

  • S’approprier la littérature sur les deux méthodes d’analyse textuelle ;
  • Identifier une stratégie de récolte de données (acteurs et types de textes récoltés) ;
  • Recueil du corpus de texte ;
  • Analyse du corpus ;
  • Rédaction du rapport de stage.

Ce travail s’insère dans la thèse d’Olivier Billaud intitulée « La participation aux programmes de sciences participatives, outil pour mieux comprendre la dynamique de la biodiversité en milieu agricole, et moteur de changements des pratiques ? ». La thèse étudie l’Observatoire Agricole pour la Biodiversité (OAB) un programme de sciences participatives auprès des agriculteurs ayant pour but de produire des indicateurs sur la biodiversité agricole et de sensibiliser les agriculteurs à cette biodiversité. La/le stagiaire pourra donc être amené·e à participer aux différentes réunions concernant l’OAB.

Pleinement inscrite dans les recherches des encadrants l’étude réalisée pourra faire l’objet d’une publication scientifique avec ces derniers si les résultats le permettent.

 

Laboratoire d’accueil
CESCO : UMR 7204 Centre D’Ecologie et des Sciences de la Conservation. Muséum national d’Histoire naturelle. 61 rue Buffon. 75005 Paris – France (cesco.mnhn.fr)

Le CESCO est une UMR du Muséum National d’Histoire Naturelle. Elle développe des recherches sur la conservation de la biodiversité à travers des approches multidisciplinaires en écologie des populations et en sciences sociales (sciences de gestion, science politique, psychologie de la conservation).

 

Informations pratiques

Durée souhaitée : idéalement 6 mois avec un début en février-mars 2020 (dates à discuter)

Gratification : Indemnité mensuelle au taux minimum légal (environ 550 €)

 

Envoyer un CV et une lettre de motivation à Olivier Billaud (olivier.billaud@edu.mnhn.fr), en précisant la période de stage désirée.

Les candidatures commenceront à être examinées à partir du 16 décembre mais les candidatures plus tardives seront regardées si le stage n’a pas été pourvu.

 

Références citées

Blei, David M. 2012. « Probabilistic Topic Models ». Communications of the ACM 55(4): 77.

Hintzen, Rogier E. et al. « Relationship between Conservation Biology and Ecology Shown through Machine Reading of 32,000 Articles ». Conservation Biology n/a(n/a). https://conbio.onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1111/cobi.13435 (12 novembre 2019).

Reinert, Max. 2003. « Le rôle de la répétition dans la représentation du sens et son approche statistique par la mÉthode ALCESTE ». Semiotica 2003(147). https://www.degruyter.com/view/j/semi.2003.2003.issue-147/semi.2003.100/semi.2003.100.xml (28 octobre 2019).

Vigie Nature. « Observatoire Agricole de la Biodiversité ». http://www.vigienature.fr/fr/agriculteurs.

Profil recherché :

Compétences souhaitées :

Deux profils possibles :

  • Formation agro niveau Bac+5 (Master 2, Agro) ou Bac+4 (année de césure)
  • Formation sciences humaines et sociales niveau Bac+5 ou Bac+4 (année de césure)

Connaissance et intérêt pour le monde agricole et agro-alimentaire.

Compétences et goût pour la recherche documentaire.

Compétences en analyse textuelle seraient un plus.

Aisance avec les outils informatiques d’analyse (logiciel R principalement)

Bonnes capacités d’analyse, de synthèse et de rédaction.