Accès membre

STAGE M2 - 'Potagers productifs et métabolisme alimentaire territorial' H/F #60678


Date de parution : 16-11-2019

Annonceur LABORATOIRE SADAPT, PARIS-SACLAY
Contrat Stage
Secteur Agriculture biologique / Agro-environnement
Localisation Ile-de-France
Fonction(s) Études / Projets / Développement

Contexte du recrutement et définition de poste :

Structure d’accueil : INRA UMR SADAPT;

Localisation à Paris ou Ivry sur Seine

Durée : 6 mois

Période : Février/mars 2020 à Juillet/Août 2020

Responsables du stage : Caroline Petit, INRA UMR SADAPT

Contact : caroline.petit (at) agroparistech.fr 

 

Objectif général du stage : définir une démarche méthodologique permettant de modéliser, au sein du métabolisme alimentaire d’un territoire, les flux issus des potagers productifs

 

Description du stage : 

Au cours du siècle dernier, la mondialisation et l’insertion de l’agriculture dans les échanges marchands ont engendré une déconnexion croissante entre production agricole et consommation alimentaire dans les zones urbaines. Dans ce contexte, émerge depuis plusieurs années un ensemble de questions relatives à l’approvisionnement alimentaire des villes, à l’autonomie alimentaire ou aux pratiques d’auto-production, comme autant de voies menant à une résilience du système agri-alimentaire. Les rôles joués par les potagers productifs ont été documentés dans la littérature, au travers d’études de cas, le plus souvent axées sur les motivations des jardiniers et sur le caractère informel de leurs pratiques, situées hors des circuits marchands. En parallèle, on assiste à une reconnaissance de la contribution de l’agriculture urbaine au métabolisme urbain (Aubry et Pourias, 2013[1]) concomitamment au développement de recherches, par exemple en biogéochimie territoriale, sur le métabolisme alimentaire. La quantification de la contribution des activités potagères en tissus urbanisés fera spécifiquement l’objet du stage.   

Le stage s’inscrit dans le cadre du projet TERRIBIO qui vise à produire des connaissances sur les territoires d’interface, entendus comme des espaces mixtes mêlant espaces ouverts et zones urbanisées à vocation économique ou résidentielle. Au sein de ces territoires d’interface, TERRIBIO s’intéresse plus particulièrement au rôle joué par les espaces cultivés et la biodiversité en déclinant des analyses sur le territoire du plateau de Saclay. Le stage reprendra les acquis d’un projet antérieur s’intéressant à l’émergence de jardins cultivés privés dans les zones pavillonnaires, visant à produire une cartographie détaillée, par photo-interprétation, des potagers productifs.

 

Missions/activités du stage :

(i) analyse bibliographique sur les potagers productifs avec un focus sur les outils d’évaluation de la production ;

(ii) définition d’une procédure méthodologique, reprenant idéalement les principes du modèle GRAFS[2] (Billen et al., 2014[3]) permettant d’évaluer les flux alimentaires provenant des potagers productifs 

(iii) test de la méthodologie sur le territoire du plateau de Saclay.

 

Références:

[1] Aubry, C., & Pourias, J. (2013). L’agriculture urbaine fait déjà partie du «métabolisme urbain». Déméter, 21.

[2] GRAFS propose une représentation du système agri-alimentaire permettant de formaliser les flux de substances entre agriculture, élevage, consommation alimentaire des ménages et impacts environnementaux. Si le modèle GRAFS est bien avancé méthodologiquement sur les grands flux de substances et la quantification des pertes environnementales, certaines composantes du modèle restent perfectibles (par ex sur la caractérisation des flux liant l’agriculture et les consommateurs d’un territoire). L’intégration au sein de GRAFS de la contribution des potagers productifs viendrait combler un déficit de connaissances.  

[3] Billen, G., Lassaletta, L., & Garnier, J. (2014). A biogeochemical view of the global agro-food system: Nitrogen flows associated with protein production, consumption and trade. Global Food Security, 3(3-4), 209-219.

 

Type de stage : professionnel.

Modalités de candidature :CV et lettre de motivation à envoyer à caroline.petit@agroparistech.fr  avant le 30 novembre 2019.

Profil recherché :

Profil recherché : étudiant en agronomie avec une formation de base en SIG.

Permis B