Accès membre

STAGE 3 mois mini : Suivi et évaluation piège de dévalaison pour les smolts de saumons H/F #61361


Date de parution : 05-12-2019

Annonceur SAUMON RHIN
Contrat Stage
Secteur Aquaculture / Pêche / Mer
Localisation Grand-Est
Fonction(s) Études / Projets / Développement

Contexte du recrutement et définition de poste :

Contexte du stage :

Le saumon, espèce abondante et symbolique du Rhin au 19ème siècle a disparu du fleuve au milieu des années 1950 à la suite de la canalisation du fleuve, à l’édification de barrages et à la dégradation de la qualité de l’eau. Depuis 1995, le saumon est de retour en Alsace et de nombreux suivis permettent d’apprécier le rétablissement de la situation des migrateurs et l’amélioration de la qualité des milieux aquatiques. Il est désormais nécessaire d’évaluer finement les stratégies de repeuplement (choix des rivières, des stades réintroduits, …). Pour cela, un programme génétique est mis en place sur l’ensemble du Rhin afin de connaître l’identité génétique des saumons adultes servant à la production des juvéniles qui seront réintroduits. Les croisements génétiques réalisés permettront de tracer les différents types de repeuplement. Par la suite, des analyses sur les juvéniles lors de la dévalaison (1 à 2 ans plus tard) ou sur les adultes de retour (jusqu’à 5 ans après la réintroduction) permettront d’évaluer les repeuplements les plus efficaces ainsi que l’importance de la reproduction naturelle. En 2018, une étude de faisabilité technique a permis de choisir un site adapté et de concevoir un piège de dévalaison pour les smolts. Une première campagne de piégeage en 2019 a permis de tester le dispositif et de démarrer l’échantillonnage génétique.

 

Objectif du stage :

De mars à mai 2020, des smolts en provenance de différentes rivières seront capturés sur le piège de la centrale hydroélectrique de Niederbourg à Illkirch. Le but du stage est de suivre quasi quotidiennement le fonctionnement du piège et d’exploiter les données biologiques concernant la dévalaison des smolts. Il s’agira d’étudier les rythmes de migration en fonction des conditions environnementales du lieu de capture et des affluents d’origine des poissons. Les captures donneront lieu à des mesures systématiques des différentes espèces de poissons (longueur, poids) et à un prélèvement génétique sur les saumons. La réalisation de marquage par transpondeur sur différents lots de smolts, relâchés en plusieurs points en amont de la centrale, devra permettre d’évaluer l’efficacité du piège, l’efficacité du dispositif de dévalaison et l’échappement. En plus de l’importance du monitoring génétique, le suivi de la dévalaison pourrait permettre de quantifier le nombre de smolts quittant le bassin.

 

Missions et activités principales :

  • Bibliographie / Travaux préliminaires

Biologie du saumon atlantique. Etudier les suivis de dévalaison comparables. Adapter le protocole d’étude par capture-marquage-recapture (CMR), en accord avec les contraintes budgétaires, afin d’évaluer l’efficacité du piège, de la goulotte ainsi que l’échappement.

  • Terrain / suivi du piège

Veiller au bon fonctionnement du piège de dévalaison et aux antennes de télémétrie. Nettoyage régulier des plans de grille et filets. Mesures et marquages des poissons par transpondeurs. Echantillonnage génétique réparti sur toute la période de dévalaison. Saisie et mise en forme des données biologiques.

  • Volet analytique

Mettre en évidence les périodes favorables à la dévalaison des saumoneaux en fonction des cours d’eau (Ill et affluents amont). Etude du régime hydrologique et de la thermie d’après les sondes thermiques existantes. Décrire les caractéristiques des smolts dévalant (composition de la population en taille, poids, âge). Exploiter les données CMR.

  • Communication

Réalisation d’un rapport de synthèse. Rédaction de news et/ou panneau. Participation à une réunion (minimum) avec les partenaires techniques et financiers de l’étude (DREAL, Agence de l’Eau, AFB, Région ...)

 

 

Organisation du travail :

Dans ces missions de terrain, le stagiaire H/F sera accompagné (nécessité technique et sécurité). Il participera à la bonne réalisation des opérations et sera force de proposition. Le travail sera réalisé sous l’encadrement du responsable technique et en lien avec la société Hydrowatt gestionnaire de la centrale de Niederbourg.

 

Conditions du stage :

- Période : suivi du piège de début mars à fin mai 2020 + analyse des données et rédaction des rapports
- Durée : 3 mois minimum (à déterminer avec la/le stagiaire) – Temps plein réparti sur la semaine en accord avec Code du Travail et Convention de stage. Travail dimanche matin possible lors des pics de migration. Repos et récupération sur autre jour de la semaine à définir
- Participation ponctuelle aux actions techniques de l’association
- Stage basé à Oberschaeffolsheim et site de piégeage à Illkirch (près de Strasbourg)
- Indemnisation selon barème en vigueur – remboursement des frais liés au stage et véhicule mis à disposition


- Candidature avant le 20 janvier 2020.

Merci d’adresser lettre de motivation + CV à :
Saumon-Rhin - Route départementale 228 – Lieu-dit « La Musau » - 67203 Oberschaeffolsheim
ou E-mail : saumon.rhin@wanadoo.fr / f.schaeffer@saumon-rhin.com

 

Renseignements complémentaires :

Frédéric SCHAEFFER – Responsable Technique ; Tél : 03 88 28 75 28

E-mail : f.schaeffer@saumon-rhin.com


Site Internet : www.saumon-rhin.com

Facebook : Association Saumon-Rhin

Profil recherché :

Profil recherché :

- Licence professionnelle ou MASTER 1-2 en gestion ou biologie des milieux aquatiques
- Bonnes connaissances des milieux aquatiques et intérêt pour les migrateurs amphihalins
- Goût prononcé pour le terrain, autonome, rigoureux et bonnes qualités relationnelles (travail en équipe). Disponibilité le samedi.
- Permis B obligatoire. Maitrise des outils informatiques (statistiques appréciées).