Accès membre

STAGE M1 ou 2 - Dynamique Courlis cendré H/F #60796


Date de parution : 19-11-2019

Annonceur GROUPE ORNITHOLOGIQUE DES DEUX-SEVRES (GODS)
Contrat Stage
Secteur Biodiversité / Services écologiques
Localisation Nouvelle-Aquitaine
Fonction(s) Études / Projets / Développement

Contexte du recrutement et définition de poste :

Le Groupe Ornithologique des Deux-Sèvres, association loi 1901, conduit depuis plus de 35 ans de nombreux travaux d’études et de conservation sur les oiseaux sauvages et leurs milieux en Deux-Sèvres et des actions d’éducation à l’environnement.

L’association compte à ce jour 540 adhérents et 11 salariés permanents, répartis en un siège à Niort (7 salariés) et une antenne nord à St-Loup-Lamairé (4 salariés).


Cadre du stage
Les départements des Deux-Sèvres et de la Vienne accueillent la totalité de la population nicheuse picto-charentaise de Courlis cendré. Cette espèce a fait l’objet d’études et de campagnes de protection menées depuis plus de 15 ans par le Groupe Ornithologique des Deux-Sèvres, visant à améliorer les connaissances sur la biologie de cette espèce patrimoniale pour favoriser sa protection pendant la nidification.
Un nouveau programme de suivi et protection a débuté en 2018 sur la population du Mellois et du Thouarsais en collaboration avec l’UMR LIENSs de l’Université de la Rochelle - CNRS. En 2019, la protection des nichées ainsi que l’étude des habitats d’alimentation a permis de soulever de nouvelles interrogations sur cette espèce.


Sujet de Stage
L’objectif de ce stage est d’étudier la dynamique spatio-temporelle de deux populations de Courlis cendré en lien avec l’utilisation et la gestion des habitats.
Les questions biologiques sont les suivantes :
- Est-ce que la présence de Courlis cendré est conditionnée par la présence de prairies à proximité de l’emplacement des nids ?
- Y-a-t-il une différence de distribution spatiale et de sélection d’habitat entre le Mellois et le Thouarsais ?
- Les surfaces gérées favorablement pour les oiseaux de plaines (MAE, Mesures Compensatoires) sont-elles plus sélectionnées par les Courlis en reproduction ?


Pour répondre à ces questions, le stagiaire H/F devra compiler et analyser les données existantes de Courlis cendré nicheurs en Deux-Sèvres et en Vienne. Un recueil de données standardisées sous format Excel existe déjà pour les 10 dernières années en Deux-Sèvres. L’ajout des données de Vienne et des données historiques des Deux-Sèvres est nécessaire. Ces données d’espèces devront être croisées avec l’habitat. Ces dernières sont issues des Registres Parcellaires Graphiques (RPG).
Les territoires du Mellois (au sud) et du Thouarsais (au nord) sont très différents l’un de l’autre. Le Mellois est un territoire de plus de 45 000 ha caractérisé par des plaines ouvertes et des bocages relictuels. Il est dominé par la polyculture élevage et principalement l’élevage caprin (+ de 70 % des élevages laitiers). Les surfaces en céréales représentent plus de 50 % de la Surface Agricole Utile (SAU) et ne cesse de croitre au détriment des surfaces en prairie. Le Thouarsais est un territoire plus restreint (15 000 ha), composé quasi exclusivement de plaines ouvertes. La production céréalière domine largement (50 % du total des productions) et les couverts herbacés y sont rares (11 % de la SAU en 2009). Les 530 ha de MAEc (jachères et prairies gérées favorablement pour l’avifaune de plaine) permettent de maintenir un cortège avifaunistique de plaine.
Les deux populations de Courlis cendré se reproduisent dans des milieux très différents. Le bastion historique, sur le Mellois, tend à la diminution alors que sur le Thouarsais il semble que les populations soient en augmentation. Cependant à l’heure actuelle, pour le Thouarsais, les analyses n’ont jamais prise en compte la population dans son ensemble en combinant les données deux-sévriennes à celle de la Vienne. Ainsi, l’un des objectifs sera d’analyser les données de l’ensemble des deux départements afin d’avoir une vision plus globale sur l’évolution des populations de Courlis cendré picto-charentaises.


Dans un second temps, il s’agira de croiser les données d’espèces aux données d’habitats dans l’objectifs de mieux connaître la biologie de l’espèce. Nous constatons que les courlis cendrés ont une grande capacité d’adaptation et nichent parfois dans des cultures ou des labours. La sélection de ces emplacements de nidification est-elle conditionnée à la présence d’habitats d’alimentation favorables à proximité ? Est-ce un choix aléatoire ou lié à la philopatrie de l’espèce à son site de reproduction ?


Missions principales – objectifs du stagiaire
Le stagiaire H/F aura des missions de suivi de terrain (prospection des nids, suivis comportementaux, protection des nichées, relevés d’habitats), et d’analyses (saisie de données, cartographie, analyses statistiques des données).


Le stagiaire H/F intégrera une équipe de professionnels et aura l’occasion de se former plus largement dans le cadre des nombreux inventaires/suivis/actions de conservations périphériques (en particulier l’avifaune de plaine).

 

Durée et période souhaitée
- 6 mois à partir de février

Rémunération et conditions de travail
L’encadrement du stagiaire sera assuré par Etienne Debenest (GODS) et Pierrick Bocher (Université de La Rochelle).
Gratification stagiaire : Indemnités légales en vigueur et remboursement des frais de déplacement.

35 heures par semaine.
Le lieu administratif de stage sera basé à Niort. Les zones d’étude sont positionnées sur le Pays Mellois (Melle/Lezay).

Divers
Véhicule personnel indispensable (remboursement des frais à 0,41 €/km) + véhicule de service possible


Candidature (CV et lettre de motivation) à renvoyer uniquement par mail à etienne.debenest@ornitho79.org et pbocher@univ-lr.fr avant le 31/12/19.

Profil recherché :

Formation et expérience souhaitées
- Master M1 ou M2
- Niveau en ornithologie : débutant accepté / expérience en ornithologie appréciée ;


Compétences, qualités requises
- Pratique du terrain
- Connaissances statistiques (R)
- Esprit collectif, autonomie
- Maitrise indispensable des outils SIG (Qgis)
- Rigueur scientifique
- Connaissances de la thématique agricole appréciées