Accès membre

Chargé projet « Restauration écologique de l’ilot M’Bouzi » (RECIM) H/F #60696


Date de parution : 16-11-2019

Annonceur Réserve naturelle nationale de l’ilot M’Bouzi
Contrat CDD 24 mois
Secteur Biodiversité / Services écologiques
Localisation Dom-Tom
Fonction(s) Études / Projets / Développement

Contexte du recrutement et définition de poste :

CONTEXTE DE L’OFFRE :

Les écosystèmes insulaires de l’océan Indien sont des réservoirs majeurs de biodiversité. L’appartenance de Mayotte à l’un des 34 « Hotspots » de la biodiversité mondiale en est une parfaite illustration. En particulier, l’ilot M’Bouzi constitue l’un des derniers sanctuaires écologiques sur le territoire mahorais, ce qui a notamment conduit au classement du site en réserve naturelle nationale, dont la gestion a été confiée à l’association des Naturalistes de Mayotte, et l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan de gestion afférent.

 

Description de la structure d’accueil.

En dépit du niveau d’anthropisation modéré de l’ilot M’Bouzi, la biodiversité floristique et faunistique (y compris de nombreuses espèces endémiques) est soumise à des pressions d’origine humaine, notamment les impacts délétères des espèces exotiques envahissantes. Plus particulièrement, l’impact du rat noir, introduit accidentellement sur l’ilot M’Bouzi, a été observé ou suspecté sur de nombreuses composantes du patrimoine naturel du site. Plus largement, l’impact du rat noir pourrait modifier la structure des communautés biologiques affecter les processus écologiques et biogéochimiques de l’ilot M’Bouzi, y compris ceux de l’écosystème corallien associé à l’ilot.

Des actions urgentes, efficaces et durables doivent donc être engagées pour prévenir tout risque d'extinction d'espèces natives, de perte de fonctionnalité et de capacité de résilience des écosystèmes de l’ilot M’Bouzi. Dans ce contexte, la mise en œuvre d’une action intégrée d’éradication du rat noir fait figure d’option prioritaire de gestion en faveur de la préservation de la biodiversité native.

Ce projet, intitulé « Restauration écologique de l’ilot M’Bouzi » (RECIM), s’inscrit pleinement dans un ensemble de documents stratégiques judicieux relatifs à la prévention et à la lutte contre les espèces exotiques envahissantes à Mayotte (plan de gestion de la réserve naturelle nationale de l’ilot M’Bouzi / stratégie de lutte contre les espèces animales invasives à Mayotte 2015-2020).

L’objectif général du projet RECIM consiste à « contribuer à la restauration du patrimoine naturel de Mayotte », se déclinant en un objectif spécifique unique visant à « réduire l’impact délétère des espèces exotiques envahissantes afin d’augmenter la valeur d’existence de la biodiversité de l’ilot M’Bouzi ». De la sorte, l’action RECIM devrait concourir à la préservation d’un important réservoir de biodiversité du territoire mahorais tout en favorisant la capacité de résilience d’un écosystème insulaire emblématique face aux effets du changement climatique.

Les résultats attendus, à savoir « le renforcement de la surveillance et de l’observation des écosystèmes », « la planification opérationnelle de l’éradication du rat noir et dans la mesure du possible sa mise en œuvre » et « le déploiement de dispositifs de biosécurité », correspondent aux contributions concrètes permettant de garantir l’atteinte de cet objectif spécifique. Au-delà des bénéfices directs attendus, en termes d’amélioration de l’état de conservation des milieux naturels, ce projet favorisera (1) le renforcement des compétences des opérateurs locaux en matière de gestion environnementale, (2) le rayonnement régional du territoire via le partage de bonnes pratiques qu’il pourrait engendrer en matière de conservation de la biodiversité et (3) le développement des activités économiques qui reposent sur l’utilisation durable des ressources naturelles (activités touristiques notamment).

Le projet RECIM est intégré à un programme régional de restauration des écosystèmes insulaires de l’océan Indien, baptisé « RECI », et porté par les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) au travers du 11ème FED PTOM régional pour lequel Mayotte a été identifié comme partenaire. Les objectifs ainsi que les actions inscrites dans le projet RECIM trouvent une parfaite correspondance dans la programmation FED « RECI » et la synergie des 2 projets permettra la mutualisation des moyens acquis et déployés ainsi que la mise en commun des compétences (mise à disposition de l’équipe projet, mutualisation éventuelle d’équipements, partage des réseaux d’experts, etc.).

Dans ce contexte, la personne recrutée sera en charge de la gestion administrative, de la coordination et la mise en œuvre des activités scientifiques et opérationnelles associées au projet RECIM, en lien avec les équipes des TAAF du programme RECI basés à La Réunion. Pour l’exercice de ses fonctions, la personne recrutée sera amenée à participer à des missions sur le terrain. Ce poste est placé sous l’autorité du Conservateur de l’Ilot MBouzi.

 

DESCRIPTION DE LA MISSION :

  • Mise en œuvre de la stratégie d’acquisition des connaissances du projet RECIM
  • déclinaison du monitoring environnemental associé à l’opération d’éradication du rat noir (états initiaux de la biodiversité, acquisition des connaissances sur le rat noir, analyse des risques environnementaux associés à une campagne d’éradication)
  • préparation, mise en œuvre et suivi des campagnes de terrain (suivi des plannings de travail, gestion du matériel, réalisation des protocoles de terrain, rapportage, etc.)
  • Mise en œuvre des activités de faisabilité d’éradication du rat noir
  • Définition et mise en œuvre de protocoles opérationnels et tests expérimentaux de faisabilité d’éradication du rat noir en collaboration avec les équipes des TAAF
  • Rédaction de l’étude de faisabilité d’éradication du rat noir
  • Rédaction du plan opérationnel d’éradication du rat noir
  • Elaboration de la stratégie de biosécurité pour l’ilot M’Bouzi (état des lieux, R&D, rédaction du document stratégique)
  • Participation aux missions de terrain
  • Participation éventuelle à la mise en œuvre des opérations d’éradication
  • Soutien à l’élaboration de formations techniques en collaboration avec les équipes des TAAF
  • Rédaction des bilans techniques, financiers et rapportage divers associés au projet.

 

SALAIRE 

CDD - Classement salarial selon expérience professionnelle

 

CONTACTS – RENSEIGNEMENTS SUR LE POSTE :

Les demandes de renseignements sont à adresser à : direction@naturmay.org

 

CANDIDATURE

Les candidatures (lettre de motivation et CV détaillé) sont à adresser à l’adresse suivante : direction@naturmay.org et naturalistes.mayotte@wanadoo.fr, en mentionnant impérativement en objet du message : Chargé de projet « Restauration écologique de l’ilot M’Bouzi » (RECIM)

La prise de poste est prévue pour mi-janvier 2020
Les candidatures sont à transmettre avant le 30 décembre 2019

Profil recherché :

FORMATION

Bac +5 en environnement (écologie, conservation, sciences de l’environnement, etc.)

SAVOIR FAIRE

  • Expérience exigée : 1 an minimum dans la gestion administrative de projet sur la thématique des espèces animales introduites et/ou gestion d’espaces protégés (rapportage, organisation de réunions, préparation de documents de travail, planification, suivi budgétaire, etc.)
  • Expérience préalable sur l’élaboration, la mise en œuvre et/ou l’évaluation de protocoles de gestion d’une ou plusieurs espèce(s) animale(s) exotique(s)
  • Excellentes compétences rédactionnelles et esprit de synthèse
  • Expérience dans l’encadrement d’équipe
  • Connaissance du fonctionnement des aires protégées (réserve naturelle)
  • Expérience de terrain (manipulation micromammifères, captures, programmes de dératisation)
  • Maitrise de l’anglais
  • Compétences en gestion de bases de données et en SIG (Qgis)
  • Compétences dans l’analyse de données
  • Maitrise des outils informatiques usuels

 

Savoir être

  • Dynamisme, motivation et rigueur
  • Capacité d’adaptation, d’initiative et autonomie
  • Sens de l’organisation
  • Excellentes capacités relationnelles et d’animation
  • Bonne capacité d’écoute et de négociation
  • Aptitude à travailler en équipe et en autonomie