Accès membre

Stagiaire H/F - Evaluation des densités de Bulbul Orphée sur le massif forestier de La Roche Ecr #56974


Date de parution : 02-05-2019

Annonceur SEOR
Contrat Stage
Secteur Biodiversité / Services écologiques
Localisation Dom-Tom
Fonction(s) Études / Projets / Développement

Contexte du recrutement et définition de poste :

Contexte :

La Société d’Etudes Ornithologiques de la Réunion (SEOR) œuvre depuis 2003 à la conservation d’une espèce en danger critique d’extinction : le Tuit Tuit (Lalage newtoni).

Vraisemblablement plus largement répartie aux forêts de moyenne altitude sur une grande partie des pentes de l’île jusqu’à la fin du XIXe siècle (Pollen, F.P.L. 1866), la population connue est cantonnée dans la forêt dite de « Bois de couleurs » des hauts des communes de Saint- Denis et de La Possession correspondant au « massif de la Roche Ecrite ».

Son aire de répartition s’est ainsi vue réduite de 25% entre 1974 (Cheke,A.S 1976) et 2005 (SEOR 2006) et il ne subsistait que 7 couples en 2004. Selon les critères de l’UICN, cette espèce demeure l’une des plus menacées au niveau mondial.

Les menaces principales pour cette espèce sont les prédateurs introduits que sont les rats et les chats qui peuvent s’attaquer aux œufs, aux poussins, et aux adultes au nid, notamment les femelles qui prennent en charge l’incubation pendant les nuits

 Dès 2004, des mesures de lutte contre ses prédateurs introduits (rats et chats) ont pu être mises en œuvre. Grâce au renouvellement de projets de conservation de cette espèce (fonds européens notamment), la population reproductrice est passée à 40 couples en 2015. De plus, le suivi du succès reproducteur (supérieur à 80% entre 2005 et 2016) semble attester du faible niveau de menace actuelle des rats sur la production de jeunes à l’envol.

Néanmoins la colonisation de nouveaux secteurs et l’accroissement des effectifs suivis semble être sur une dynamique lente et inconstante. De plus, l’évolution spatiale des effectifs diverge entre secteurs alors que l’effort de lutte contre les prédateurs est homogène.

Aujourd’hui, dans le cadre d’un programme LIFE+ BIODIV’OM, des nouvelles pistes de recherche sont en cours afin de définir si des paramètres actuellement non identifiés peuvent avoir un impact sur l’évolution de la population de Tuit tuit. La présence d’oiseaux exotiques tels que le Bulbul Orphée est une des pistes privilégiées concernant une éventuelle compétition interspécifique avec le Tuit tuit.

Objectifs :

  • Recherche et synthèse bibliographique de l’impact des bulbuls face aux espèces indigènes
  • Mise en place et analyse de protocole de suivi de la population de Bulbul Orphée sur les sites de reproduction de l’Echenilleur de la Réunion
  • Détermination du régime alimentaire du Bulbul Orphée sur les sites de reproduction de l’Echenilleur de la Réunion
  • Protocole de suivi des interactions Bulbul Orphée / Espèces Indigènes.

urée du stage : 6 mois                                                              Période : entre juin et Décembre2019

Date limite de candidature : 20 mai 2019

Informations pratiques :

Les bureaux de l’association sont à Saint-André dans l’Est de l’île.

Nous ne proposons pas de solution d’hébergement. Les déplacements et les frais de repas lors des sessions de terrain seront pris en charge.

Rémunération : selon le barème en vigueur.

Contact : fouillotd@seor.fr, 0262204665

 

Profil recherché :

Profil recherché

  • BTS GPN, Licence pro ou master dans le domaine de l’écologie et de la gestion des milieux naturels
  • Stagiaire en césure
  • Permis B + (frais de mission remboursés)
  • Autonomie, rigueur, esprit de synthèse
  • Intérêt fort pour le travail de terrain
  • Compétences en ornithologie et la conservation des espèces vivement appréciées.
  • Capacité relationnelle (rencontres avec des nombreux acteurs du territoire).
  • Aisance dans la rédaction, manipulation d’outils SIG (type QGis)