Accès membre

Post-doc : Mobilisation pour la biodiversité – Suivi projets expérimentaux de l'AFB H/F #54892


Date de parution : 24-01-2019

Annonceur CNRS MNHN
Contrat CDD 24 mois
Secteur Recherche et environnement
Localisation Ile-de-France
Fonction(s) Études / Projets / Développement, Autres

Contexte du recrutement et définition de poste :

Contexte

Une des missions de l’Agence Française pour la Biodiversité (AFB) est de mobiliser et sensibiliser la société et de promouvoir une large participation citoyenne à la préservation et à la reconquête de la biodiversité. Dans ce cadre, la mission ‘Mobilisation citoyenne’ de l’AFB déploie et soutient un grand nombre d’initiatives, mais encore sans réelle démarche de suivi et d’évaluation des objectifs fixés, notamment en termes de conscientisation des individus et de prise en compte de la biodiversité dans nos modèles de société. Au moment du renouvellement de la Stratégie Nationale Biodiversité (SNB) en 2020, il est important de pouvoir produire des retours sur les effets de ces projets de mobilisation citoyenne sur les différents publics ciblés et personnes engagées dans ces processus.

Entre 2017 et 2018 l’AFB a conçu et engagé une initiative originale de co-construction citoyenne afin de consulter des citoyens sur la façon dont on pourrait les associer aux activités de l’AFB. Ensemble, 48 citoyens métropolitains et une dizaine d’agents de l’AFB ont produit de nombreuses propositions et commenté plusieurs scénarios de participation à la gouvernance de l’AFB. La direction de l’AFB a ensuite retenu 5 propositions, qui seront expérimentées en 2019 et 2020. Cette expérimentation comprend une phase importante d’évaluation de la réussite de ces projets, de façon à valoriser et capitaliser sur ces expérimentations innovantes.

 

Missions du/de la post-doc

La personne recrutée aura pour objectif de suivre la mise en œuvre de plusieurs des cinq expérimentations citoyennes menées par l’AFB, et d’étudier ce que la participation à ces initiatives modifie – ou non - chez les personnes impliquées : citoyens volontaires, agents de l’AFB, mais aussi acteurs et partenaires locaux et nationaux, résidents des territoires et toute autre personne impliquée potentiellement. Il s’agira plus précisément d’analyser les évolutions de leurs relations à la nature et aux autres, leur compréhension de la biodiversité telle qu’elle est appréhendée par les sciences, leurs visions du monde et leurs modes de vie. Tout cela dans une perspective d’étudier en quoi la participation à ces initiatives communes autour de la biodiversité permet une augmentation des capacités et des moyens d’agir individuels et collectifs (un empowerment).

Il est bien entendu que ces expérimentations auront sans doute des conséquences sur les organisations des institutions et des collectifs qui les mettent en place, ainsi que sur leurs relations entre elles. Si elles ne sont pas l’objet de l’étude présente, toutes ces modifications pourront être prises en compte dans la compréhension des évolutions des individus.

 

Mise en œuvre du projet

Ce projet est prévu sur une durée de 2 ans, de Avril 2019 à Mars 2021.

Ce travail est un travail de recherche impliquée, qui mêle les formats de la recherche académique (dont un cadrage théorique, des protocoles d’investigation, une publication des résultats) et des attendus précis et concrets pour l’AFB (retours auprès des citoyens, des agents et de la direction de l’AFB, rapport final).

La personne recrutée devra définir les méthodes employées pour son étude : approches qualitatives (par ex. immersion, entretiens), approches quantitatives (par ex. questionnaires), analyses de documents écrits, etc.

Elle sera accueillie au CESCO (Centre d’Ecologie et des Sciences de la Conservation, UMR 7204) au Muséum national d’histoire naturelle (Paris), dans l’équipe TEEN (Transition écologique et expériences de nature) sous la responsabilité d’Anne-Caroline Prévot (DR CNRS, responsable de TEEN) ; elle travaillera en partenariat étroit avec la mission de mobilisation citoyenne de l’AFB (à Vincennes), sous la responsabilité de Myriam Boulouard (chargée de mission à la mission de mobilisation citoyenne) et de Thomas Delage (chef de la mission de mobilisation citoyenne).

 

La personne recrutée sera rémunérée sur la base de 2000€ nets mensuels (à discuter en fonction de son expérience), comme contractuel.le de droit public du Muséum national d’histoire naturelle.

 

Candidature

Merci d’envoyer CV et Lettre de motivation aux trois personnes suivantes :

Anne-Caroline Prévot : anne-caroline.prevot@mnhn.fr

Myriam Boulouard : myriam.boulouard@afbiodiversite.fr

Thomas Delage :thomas.delage@afbiodiversite.fr

 

Date limite des candidatures : 10 février 2019

 

Annexe : les 5 projets retenus pour expérimentation (le principe adopté par la direction de l’AFB est de fournir au minimum un prototypage de ces projets, et à aller plus loin dans l’expérimentation pour certains d’entre eux)

- Comité d’Orientation Citoyen (COC) : Le COC de l’AFB sera une instance de gouvernance aux côtés des 3 autres comités d’orientations. Composé de 15 à 20 citoyen.ne.s « ordinaires », il aura pour objectifs d’émettre des avis et de formuler des propositions relatives à la conduite des missions de l’AFB.

- Résidents des ARB : Des citoyens « ordinaires » sont invités à participer à la gouvernance des Agences régionales de Biodiversité (ARB) existantes, selon des modalités à préciser localement.

- Ambassadeurs de biodiversité : Des citoyens « ordinaires » formés par l’AFB se feront les porte-voix de la biodiversité localement pour expliquer, inciter ou convaincre les autres citoyens à comprendre, prendre conscience et/ou agir en faveur de la biodiversité.

- Biodimètre : dispositif participatif d’information et d’observation de l’état de la biodiversité sur un territoire donné, le biodimètre devra permettre de collecter des données et de présenter localement les indices de biodiversité d’un territoire, d’informer les citoyens et de leur donner des indications sur la biodiversité d’un site sur lequel ou à proximité duquel ils se trouvent.

- Zones à Restaurer(ZAR) : dispositif de préservation de la biodiversité et de sensibilisation, le ZAR vise à permettre au plus grand nombre d’identifier des zones sur lesquelles intervenir pour restaurer la biodiversité, puis de prendre part concrètement à des actions de restauration à son échelle (qui peuvent avoir été engagées par l’AFB et des structures associatives).

Profil recherché :

La personne recrutée sera titulaire d’une thèse de doctorat.

Elle devra montrer des connaissances théoriques suffisantes pour mener à bien ce projet. Des parcours en psychologie, sociologie, sciences de gestion, géographie sociale sont intéressants, mais aucune discipline d’origine n’est spécifiée pour ce poste. Par contre, la personne recrutée aura montré également des connaissances ou un intérêt fort pour la biodiversité et sa conservation.

La personne recrutée devra montrer ses capacités d’autonomie ; de responsabilité de projet ; de collaboration avec le monde de la recherche et le monde opérationnel ; de partage avec une pluralité de personnalités et d’acteurs ; des capacités de rédaction ; une bonne compréhension de l’anglais.